Que faire à Hanoï ?

Mis à jour le

| Publié le

par

hanoi vietnam
Accueil » Viêt Nam » Que faire à Hanoï ?
Découvrir Hanoï, c’est plonger au cœur du Viet Nâm tel qu’on l’imagine. Des murs jaune délavé, des pagodes ornées de symboles chinois et d’encens, des scooters fourmillant par centaines dans un chaos organisé, des vendeuses ambulantes aux larges bouquets de fleurs et de fruits multicolores… Hanoï m’a profondément plu. Tour non exhaustif des choses à voir et faire dans la capitale vietnamienne ! SOMMAIRE :
  1. Le quartier des 36 corporations
  2. Hoan Kiem, le lac de l’épée restituée
  3. Le temple de la littérature
  4. Le Water Puppet Show
  5. Le mausolée d’Ho Chi Minh et la pagode au pilier unique
  6. Que faire à proximité d’Hanoï ?
  7. Conseils pratiques

LE QUARTIER DES 36 CORPORATIONS / VIEUX QUARTIER

Indéniablement un des quartiers les plus emblématiques de la ville. Il faut se perdre dans le dédale de ruelles pour en apprécier le charme. Plus vieux quartier commerçant d’Hanoï, le quartier des 36 corporations tient son nom des différents corps de métier y exerçant : orfèvre, forgeron, vendeurs de plantes médicinales, artisans travaillant le jonc et le cuivre…

Certaines rues étroites sont ornées de lampions, d’autres abritent des pagodes de style chinois. Au nord du quartier, on peut y admirer une des anciennes portes de la ville, O Quan Chuong.

quartier-des-36-corporations-hanoï-first-step-away

o quan chuong hanoi

Visiter une ancienne maison de commerçant

Rénovée par l’UNESCO en 1999, cette demeure d’un ancien commerçant se visite et permet de plonger quelques instants dans le vieux Hanoï du XIXème siècle. Ce style architecture typique mélange les espaces ouverts et fermés, avec des cours intérieures pour laisser rentrer la lumière et faire passer l’air. Le rez-de-chaussée était utilisé pour exposer et vendre les produits tandis que l’étage était le lieu de résidence du propriétaire. INFO : la maison se situe au 87, rue Ma May, entrée 10 000 VND. Les maisons vietnamiennes tendent à être très étriquées, profondes et en hauteur, d’où leur surnom de “maison-tube”. Cette particularité architecturale est due à un ancien impôt, mis en place sous la dynastie des Nguyen (prononcé “nuyenne”) au XIXème siècle. Les maisons étaient alors imposées sur leurs façades : plus elles étaient larges, plus l’impôt était important. La population a donc commencé à construire des maisons étroites mais avec une grande profondeur.

Les vendeuses ambulantes de fleurs et de fruits

Une balade dans ce quartier est aussi l’occasion de croiser les fameuses vendeuses de fruits et de fleurs : à vélo ou à pied, elles déambulent munies de leurs épais bouquets colorés et de leurs paniers de fruits.

INFO : la photographe hollandaise Loes Heerink les a photographiées en les surplombant depuis un pont, le rendu est époustouflant et à voir sur son site internet. Après un projet de financement participatif sur Kickstarter, elle a compilé ses clichés dans un ouvrage, disponible sur Amazon.

Ne manquez pas de faire un tour dans le marché Dong Xuan de jour mais aussi de nuit pour ses nombreuses échoppes qui prennent place le long de la rue.

HOAN KIEM, LE LAC DE L’ÉPÉE RESTITUÉE

Avec plus de 70 lacs, Hanoï incarne à elle seule l’adage désignant le Viet Nâm comme le pays de l’eau. Le plus connu est le lac Hoan Kiem, le lac de l’Epée restituée. A proximité du vieux quartier, il est un point névralgique de la ville : on s’y retrouve pour sortir, se promener, faire du sport ou encore prendre des photos dans un cadre bucolique.

hoan kiem hanoi

Découvrir le lac Hoan Kiem

Le lac est surtout connu grâce aux deux îles qu’il abrite :
  • La première, minuscule, possède une unique pagode illuminée la nuit : la Tour de la Tortue.
  • L’autre île (Ngoc Son) est accessible depuis la rive avec un pont traditionnel rouge vif et abrite une pagode plus grande. Passé le pont, l’entrée est payante et ne vaut pas vraiment le coup : il y a des temples tout aussi beau (sinon plus) dans le Vieux Quartier et moins pris d’assaut par les touristes. Mais la popularité des lieux est due à l’énorme tortue conservée et exposée qui serait liée à l’histoire du lac.
hoan kiem hanoi

La légende du lac de l’épée restituée

Pour repousser les armées chinoises des Ming, le roi Lê Thai Tô (Le Loi de son nom de naissance) aurait reçu une épée magique d’une tortue géante peuplant le lac. Après sa victoire contre les envahisseurs voisins, il serait revenu se promener en barque sur les eaux du lac. La tortue serait soudainement remontée à la surface et aurait attrapé l’épée, avant de l’emporter dans les profondeurs avec elle. Malgré toutes les recherches qui suivirent, le roi ne parvint pas à retrouver la tortue et son épée, et rebaptisa les lieux “lac de l’épée restituée”. La nuit, l’îlot avec la Tour de la Tortue est illuminé et tranche avec les bâtiments plus récents en arrière plan. INFO : l’entrée est payante pour la plus grande île (Ngoc Son) et son temple. Personnellement, je ne pense pas que ça vaille le coup : la visite est très courte, il n’y a qu’un temple à voir et il n’est pas bien grand. lac de l'épée restituée hanoï

LE TEMPLE DE LA LITTÉRATURE

A l’ouest du Vieux Quartier, le temple de la littérature est un complexe mêlant jardins et vieux bâtiments, dédiés aux arts et répartis sur 5 cours. Très touristique, l’ensemble est magnifique et mérite vraiment le détour. Presque millénaire (les édifices datent de 1070 !), c’est la plus vieille université nationale du pays, construite sous la dynastie des Ly.

temple de la littérature hanoï

Dans la 3ème cour, on découvre des tortues de pierre, soutenant d’imposantes stèles. Sur certaines, y sont gravés les noms, dates de naissance et résultats des diplômés sur 3 siècles !

Mention spéciale aux petites figurines cachées aux pieds des bonsaïs (que l’on retrouve aussi à Hué).

INFO : le temple de la littérature figure sur le billet de 100 000 VND.
billet dong temple de la litterature

LE WATER PUPPET SHOW

Art traditionnel vietnamien (il aurait plus de 1 000 ans !), le Water Puppet Show est un spectacle de marionnettes en bois peintes, originellement joué dans l’eau des rizières. La particularité, c’est que la scène est composée d’un bassin et que ces marionnettes ne sont pas suspendues par des fils mais plantées sur de longues perches, cachées dans l’eau.

Accompagné d’un petit groupe de musiciens, le spectacle retrace des scènes de la vie courante, comme le travail aux champs mais aussi des histoires du folklore local : la légende du lac de l’Epée restituée, les animaux sacrés (le Phoenix, le Dragon, le Lion et la Tortue) et bien d’autres. On y retrouve quelques effets “spéciaux”, dont un dragon cracheur de feu. C’est certes très touristique mais je trouve que ça vaut le détour.

Vidéo de National Geographic Travel, publiée sur leur compte Facebook. Les animaux sacrés vietnamiens ont chacun des valeurs propres :
  • Le dragon : symbole de puissance, souvent représenté dans les cours royales, tombeaux et sanctuaires.
  • La licorne : symbole de chance et de paix, souvent protectrice des sanctuaires. Cependant, la licorne vietnamienne n’a rien à voir avec celle occidentale : elle est décrite comme un animal hybride, avec une tête mi-lion mi-dragon et une minuscule corne ornant son front.
  • La tortue : symbole de longévité et de force, qu’on retrouve dans la légende du lac Hoan Kiem et portant les stèles des lauréats au temple de la littérature.
  • Le phœnix : symbole d’élégance et de succès.
INFO : un des théâtres de Water Puppet Show à Hanoï, le Thang Long Water Puppet Theatre. Adresse : 57B Đinh Tiên Hoàng, Hàng Bạc, Hoàn Kiếm. En 2016, il fallait compter 100 000 VND pour un adulte, 60 000 VND pour un enfant. Pensez à réserver en avance vos places, surtout pour le spectacle du soir.

LE MAUSOLÉE D’HO CHI MINH & LA PAGODE AU PILIER UNIQUE

Bien que conseillé par les guides de voyage, je ne vous recommande pas d’aller voir la pagode au pilier unique : minuscule et sans grand intérêt, elle est en plus noyée dans la foule de touristes. Néanmoins, le “cadre” autour est intéressant : on retrouve à deux pas le mausolée d’Ho Chi Minh et le musée qui lui est dédié.

QUE FAIRE À PROXIMITÉ D’HANOÏ ?

La Baie d’Halong

Si vous ne devez voir qu’une chose du Viet Nâm, c’est la baie d’Halong. La plupart des voyageurs se tournent vers les croisières pour apprécier le charme de la baie depuis les eaux. Au départ d’Hanoï, comptez environ 4h de voiture pour vous y rendre, le transport est à la charge des croisiéristes.

Peu de gens le savent mais la baie peut aussi se découvrir… par les airs ! La compagnie Hai Au Aviation propose plusieurs types de vol en hydravion pour survoler la baie d’Halong :

  • des vols reliant Hanoï à la baie d’Halong,
  • des vols “sightseeing” pour prendre de la hauteur sur les pains de sucre et la baie.
C’est un petit budget (surtout pour les voyageurs en sac-à-dos) mais c’est clairement quelque chose que je recommande : c’est incroyable de décoller depuis l’eau et la vue est à couper le souffle. Un instant vraiment magique, au-dessus de tout !

Ninh Binh, la baie d’Halong terrestre

Depuis Hanoï, de nombreuses sorties sont organisées pour passer la journée à Ninh Binh. Au sud de la capitale, les lieux font penser à la baie d’Halong, avec ses pics karstiques émergeant des rizières. Comptez 2h de route environ.

CONSEILS PRATIQUES

✈️ Comment se rendre à Hanoï depuis l’aéroport ?

Depuis l’aéroport international de Noi Bai, comptez environ 1h selon le trafic. Il existe beaucoup de compagnies low-cost en Asie du Sud-Est, idéales pour se déplacer à l’intérieur même d’un pays.

🔑 Hôtel à Hanoï : où dormir ?

L’hôtel Hanoï Posh est très bien situé, à deux pas du marché Dong Xuan. Les chambres sont très bien et le petit-déjeuner est servi sur le rooftop, avec une jolie vue sur Hanoï. En revanche, le personnel n’est pas toujours des plus agréables.

A Hanoï et Ho Chi Minh Ville, des étudiants proposent de faire visiter gratuitement le centre-ville pour pratiquer leur anglais ou français. Une manière insolite pour découvrir la ville avec un local ! Et pourquoi pas de demander des adresses de restaurant, loin des touristes.

🚊 La rue du train à Hanoï

Construite par les Français dans les années 1930, la ligne de chemin de fer traverse le centre-ville d’Hanoï. Elle emprunte notamment une rue très étroite, bordée par les habitations, les échoppes et les cafés, ce qui crée un cadre atypique. Devenue populaire sur Instagram, la rue est fermée aux touristes depuis octobre 2019, pour des raisons de sécurité. Quelles sont vos recommandations à Hanoï ?
4.5/5 – (2 votes)

Partager l’article sur :

chloe first step away

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *