Wadi al Hitan : la vallée des baleines en Egypte

Mis à jour le

| Publié le

par

wadi al hitan vallée des baleines egypte
Accueil » Egypte » Wadi al Hitan : la vallée des baleines en Egypte

Des baleines au beau milieu du désert… Ça a de quoi surprendre ! À Wadi al Hitan, des fossiles de cétacés ont été découverts au cœur du désert occidental d’Egypte. À quelques heures du Caire, la “vallée des baleines” est un site archéologique unique au monde, qu’on découvre aussi pour ses paysages grandioses.

SOMMAIRE :

  1. Pourquoi visiter Wadi al Hitan ?
  2. Conseils pratiques pour organiser sa visite
  3. Passer par l’oasis du Fayoum
  4. Une nouvelle espèce de baleine découverte en 2021
wadi al hitan

Pourquoi visiter Wadi al Hitan ?

Des vestiges d’un océan dans le désert

Il y a 40-41 millions d’années, l’Egypte était sous un immense océan. Le désert actuel abrite des vestiges de cette période, dont plusieurs squelettes de baleines découverts à Wadi al Hitan.

La “vallée des baleines d’Egypte” doit son nom aux nombreux fossiles de cétacés qui y ont été retrouvés. Il s’agit d’archeoceti, les ancêtres des baleines contemporaines, vieux de 40 millions d’années. Cette espèce atteste du passage de la baleine, de mammifère terrestre à mammifère marin. En effet, les premières baleines avaient des pattes et vivaient sur terre ! À la suite d’un long processus d’évolution, elles sont retournées dans l’eau et ont peu à peu perdu leurs membres postérieurs, au profit de nageoires.

wadi al hitan
Ce ne sont pas des rondins de bois mais bien des ossements de baleines !

Wadi al Hitan est le plus grand site au monde à témoigner de cette évolution. Des squelettes entiers et en très bon état de conservation ont été retrouvés sur place. Plusieurs d’entre eux sont toujours nichés dans le sable et deux autres fossiles (assez impressionnants) figurent à l’intérieur du musée dédié.

wadi al hitan
wadi al hitan

Très petit, ce dernier explique les découvertes faites sur place et détaille l’environnement marin de l’époque. On découvre qu’une mangrove était présente mais aussi des baleines, dauphins et même les ancêtres des dugongs (sorte de lamantin, qu’on peut encore apercevoir en Mer Rouge). Une vidéo d’une dizaine de minutes revient sur les découvertes réalisées (en anglais).

d’autres vestiges témoignent de ce passé aquatique, comme des coraux et coquillages fossilisés.

vallée des baleines egypte
Des coquillages et coraux fossilisés en plein désert d’Egypte

Une zone protégée et classée à l’UNESCO

Wadi al Hitan est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, depuis le 14 juillet 2005. Rassemblé à Durban, le comité était présidé par le sud-africain Temba Wakashe et avait fait rentrer 5 autres sites naturels sur la liste (pour un total de 160 à cette date-là). Parmi eux, on retrouvait la péninsule de Shiretoko au Japon, les fjords de l’ouest de la Norvège ou encore les îles du golfe de Californie. De quoi faire comprendre que la vallée des baleines d’Egypte a quelque chose d’extraordinaire !

De plus, Wadi al Hitan fait partie d’une zone plus vaste, appelée Wadi el Rayan. Cette dernière est protégée par le gouvernement égyptien (loi sur les protectorats naturels) et est considérée comme une zone d’écotourisme. Enfin, la vallée des baleines d’Egypte fait également partie de l’IUCN Green List Community depuis 2018 et couvre plus de 200km2, selon protectedplanet.net.

wadi al hitan

Immersion dans le désert occidental d’Egypte

Wadi al Hitan (ou Ouadi al Hitan) signifie la “vallée des baleines” en arabe. Situé à 150km du Caire, le site est au cœur du désert occidental d’Egypte. Si l’intérêt de Wadi al Hitan est clairement archéologique, son cadre mérite aussi le détour : parsemée de roches, l’immensité dorée du désert s’étend sous un ciel bleu azur.

La vallée des baleines se compose de deux parties : une à ciel ouvert et un musée. La partie en plein air est une succession de sentiers, délimités par de petites pierres. Ils serpentent entre les gigantesques fossiles de cétacés, figés dans le sable. Aucun chemin n’est bétonné, tout se fond complètement avec la nature pour ne rien détériorer.

en octobre 2018, en pleine semaine, il n’y avait aucun touriste (local ou étranger) sur le site.

Wadi al Hitan : un lieu maudit pour les Égyptiens ?

Au début du XXème siècle, les Egyptiens considéraient le lieu comme maudit et évitaient de s’en approcher. Cette croyance s’explique de plusieurs façons :

  • La vallée des baleines d’Egypte est située sur la rive gauche du Nil, celle où “meurt le soleil” (à l’ouest). Elle est considérée comme le royaume des défunts, du dieu du chaos Set et des chacals, symboles du dieu des morts Anubis. C’est sur cette rive que l’on retrouve tous les complexes funéraires (pyramides de Gizeh, tombeaux de la vallée des Rois et des Reines), à l’opposé de la rive droite qui accueille les villes et les temples des dieux (Karnak à Louxor, Edfou…).
  • Ce sont les Bédouins et les caravaniers les premiers à s’être aventurés sur le site. Ils découvrirent les fossiles, que le vent avait peu à peu exposés à l’air libre. Cette apparition ne fit que renforcer le caractère maudit du site : de telles structures ne pouvaient qu’appartenir à des esprits malins, les djinn. La forte concentration d’ossements dans un même lieu inquiétait encore plus. Wadi al Hitan était alors perçu comme un lieu de rassemblement d’esprits mal intentionnés.

Conseils pratiques pour organiser sa visite

🚕 Comment se rendre à Wadi al Hitan ?

La vallée des baleines est accessible en voiture privée ou en taxi.

Il n’existe pas de transport en commun depuis Le Caire ou d’autres villes alentour comme Medinet El-Fayoum (type bus, navette ou train).

⏳ Combien de temps depuis le Caire ?

Il faut compter un peu plus de 3h pour relier Wadi al Hitan et Le Caire, selon l’emplacement du logement dans la capitale.

la mégalopole frôlait les 20 millions d’habitants en 2020, ce qui entraîne de nombreux embouteillages.

wadi al hitan

📅 Quand découvrir Wadi al Hitan ?

Comme pour tous les déserts, il fait chaud la journée et frais la nuit : les mois d’hiver sont ceux qui présentent les températures les plus douces, mais des nuits très froides. Les mois de mai à septembre sont ceux les plus chauds, entre 35°C et 40°C.

Lors de mon passage en octobre, les températures tournaient autour de 30°C, avec un léger vent qui rendait la visite agréable.

ℹ️ Faut-il avoir un guide sur place ?

Il n’est pas obligatoire d’avoir un guide pour découvrir la vallée des baleines. Cependant, comme pour toutes les autres destinations en Egypte, être accompagné permet de bénéficier d’un regard d’expert et d’une multitude d’informations sur le lieu. À mon sens, ça vaut le coup !

👮 Sécurité : peut-on se rendre à Wadi al Hitan ?

La zone de l’oasis du Fayoum, où se situe Wadi al Hitan, est classée en orange par le Ministère des affaires étrangères français. Cela correspond à “déconseillé sauf raison impérative”.

Cependant, plusieurs tour-opérateurs proposent des excursions au Fayoum et ses alentours. Lors de mon voyage, le tour-opérateur par lequel j’étais passée m’avait assuré que la zone était sûre. Aucun souci rencontré sur place. Si vous prévoyez une excursion à Wadi al Hitan, demandez à votre organisateur pour plus de sûreté !

les recommandations voyageurs en termes de sécurité sont disponibles en temps réel sur le site diplomatie.gouv.fr.

🎟️ Combien coûte le ticket d’entrée de la vallée des baleines ?

Le ticket d’entrée coûte 40 LE par personne pour un étranger. Le ticket inclut l’accès au site (extérieur et musée).

oasis du fayoum

Passer par l’oasis du Fayoum

La plupart des tour-opérateurs proposent des excursions pour découvrir à la fois la vallée des baleines et l’oasis du Fayoum. C’est une très bonne occasion pour passer une journée autour du Caire, loin de la foule du souk et du plateau de Gizeh.

Situé dans le sud du Caire, l’oasis du Fayoum compte plusieurs lacs, qui sont les plus grands d’Egypte. On y trouve plusieurs petites cascades et d’impressionnantes collines de pierre et de sable, surplombant le désert. De quoi avoir une vue panoramique sur la zone !

L’oasis du Fayoum est relié au Nil et n’est donc pas une oasis au sens premier du terme. Il y a 70 000 ans, un lac unique s’était créé lors d’une crue du fleuve (la zone du Fayoum est 45m sous le niveau de la mer actuelle). Depuis l’époque des pharaons, le lac s’est peu à peu divisé en plusieurs étendues.

oasis du fayoum egypte

Selon notre guide, l’oasis du Fayoum est une destination appréciée des Cairotes le week-end. Privilégiez donc la semaine si vous voulez éviter la foule !

l’oasis est mentionné dans le livre L’Alchimiste de Paulo Coelho, où un berger andalou part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des pyramides.

découverte baleine oasis fayoum
Représentation de Phaioumecitus anubis. Source : Hicham Salam.

Nouvelle espèce de baleine découverte en 2021

Wadi al Hitan n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Comme pour le reste du pays où des découvertes se font tous les ans (notamment dans la nécropole de Saqqarah), des archéologues continuent de mener des fouilles.

En 2021, c’est une toute nouvelle espèce de baleine qui a été découverte sur le site. Pesant 600kg pour 3m de long, cette espèce amphibie présentait 4 pattes palmées, pourvues de griffes ainsi qu’un museau allongé. C’est ce dernier qui lui a valu son nom : Phaioumecitus anubis, en référence au dieu égyptien des morts (dont la tête de chacal est elle aussi allongée). Quant à Phaioumecitus, il s’agit d’une référence à son lieu de découverte, près de l’oasis du Fayoum.

Elle ressemblait plus à une sorte de phoque avec une longue tête, qu’aux baleines que nous connaissons aujourd’hui. Vieille de 43 millions d’années, elle témoigne de l’évolution de l’espèce : ses imposantes mâchoires en faisaient un prédateur incontesté, à la fois dans l’eau mais aussi sur la terre ferme.

D’autres fossiles similaires ont été retrouvés en Amérique du Sud mais il s’agit du premier de ce type en Afrique. Autre particularité, Hicham Salam, membre de l’équipe responsable des fouilles, estime que “c’est la première fois qu’une équipe de recherche arabe, notamment égyptienne, est chargée de documenter une telle découverte”.

vallée des baleines egypte
Un autre fossile de baleine niché dans le sable du désert

Pour conclure, Wadi al Hitan n’est pas un incontournable d’un voyage en Egypte : il faut voir en priorité les temples et tombeaux ouvragés, les pyramides millénaires et naviguer sur le Nil. Mais si votre séjour est suffisamment long et/ou que vous voulez rester un peu dans les environs du Caire, c’est une option très intéressante !

4.9/5 – (7 votes)

Partager l’article sur :

chloe first step away

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *