Tumpak Sewu : les plus belles cascades de Java

Mis à jour le

| Publié le

par

tumpak sewu
Accueil » Indonésie » Tumpak Sewu : les plus belles cascades de Java

Nichée dans un écrin luxuriant, Tumpak Sewu est considérée comme la plus belle cascade de Java – et peut-être même d’Indonésie. Seul inconvénient pour s’y rendre – mais garant d’une relative tranquillité : elle n’est proche d’aucune grande ville. Comment organiser sa visite des cascades de Tumpak Sewu ?

SOMMAIRE :

  1. Les “mille cascades”
  2. Comment venir ?
  3. Combien de temps depuis Malang ?
  4. Quel coût d’entrée ?
  5. Quel itinéraire de visite ?
  6. Quel équipement prévoir ?
  7. Quand venir ?
  8. Autres conseils pratiques

Tumpak Sewu, les “mille cascades”

Tumpak Sewu signifie littéralement “mille cascades” et on comprend aisément le choix du nom : en pleine forêt luxuriante, des cours d’eau surgissent de toutes parts et dévalent les parois rocheuses. Dans un grand fracas, ce sont des tonnes d’eau qui sont projetées à chaque instant aux pieds des cascades. Un brouillard s’élève alors et confère au lieu une atmosphère un peu mystique.

Pour les chanceux – ou les lève-tôt, on peut apercevoir l’imposant volcan Semeru (3600m d’altitude), qui surplombe le site.

Les cascades de Tumpak Sewu ont reçu un coup de projecteur avec cette photo d’Hugo Healy : elle a remporté le second prix du British Awards Photography de 2020, catégorie “drone”. On y voit les cascades en premier plan surplombées par le volcan Semeru.

Comment venir à Tumpak Sewu ?

La grande ville la plus proche des cascades de Tumpak Sewu est Malang, située à l’ouest. Cependant, il n’existe pas de transport en commun reliant les deux sites (ni bus, ni train). Les solutions restantes sont :

  • Louer un scooter : on trouve toujours des scooters à louer, la plupart du temps auprès de son hébergement. Attention, il faut compter plus de 2h de trajet, dans des routes assez sinueuses.
  • Arranger un tour partagé : l’option la plus confortable. Elle consiste à partager un véhicule et chauffeur avec d’autres voyageurs. Ces tours sont souvent organisés par les hébergements, il suffit de se renseigner à l’accueil.
  • Passer par un chauffeur privé : on peut passer par un VTC (Grab, Gojek, etc.) ou par l’hébergement pour réserver un chauffeur privé à la journée. C’est l’option la plus coûteuse. Quant aux taxis, peu de Javanais parlent anglais et encore moins à Malang (moins touristique que Yogyakarta). La négociation est toujours possible mais sans doute plus laborieuse.

Combien de temps pour rejoindre Tumpak Sewu depuis Malang ?

Comptez 2h minimum pour rejoindre les cascades de Tumpak Sewu depuis Malang.

Prudence avec les embouteillages et les véhicules lents : beaucoup de camionnettes très chargées empruntaient les routes de montagne. Difficiles à doubler, elles ralentissent beaucoup le trafic. Aucun souci tôt le matin mais pour retourner sur Malang vers 11h, notre chauffeur a mis plus de 4h… au lieu des 2h initialement prévues.

tumpak sewu

Combien coûte la visite des cascades de Tumpak Sewu ?

Il y a plusieurs tarifs pour découvrir les cascades de Tumpak Sewu :

  • 20 000 IDR pour accéder au belvédère ;
  • 25 000 IDR pour descendre voir les cascades.

Il faut ajouter à cela le coût du chauffeur ou de la location du scooter / de l’essence (et probablement du parking).

Itinéraires pour découvrir les cascades

Comment découvrir les cascades de Tumpak Sewu ?

Il y a plusieurs options pour découvrir les cascades de Tumpak Sewu :

  • Observer les cascades depuis le belvédère : on profite d’une vue imprenable sur la multitude de cascades. A faire absolument ! C’est ici qu’on profite de la meilleure vue pour les photos et d’où on peut apercevoir le volcan Semeru, pour les chanceux.
  • Descendre aux pieds des cascades : le sentier est assez pentu et alterne entre terre meuble et escaliers métalliques. Il est traversé par plusieurs cours d’eau, de ce fait il est extrêmement glissant. Une fois arrivé dans le canyon, il faut traverser à plusieurs reprises la rivière pour atteindre le pied des cascades.
  • Descendre aux pieds des cascades et poursuivre jusqu’à Goa Tetes : même itinéraire que celui au-dessus et en revenant sur ses pas dans le canyon, on peut continuer au lieu d’entamer la montée retour. En quelques minutes, on débouche sur la cascade de Goa Tetes, qu’on peut traverser. Je n’ai pas essayé car le ranger nous avait prévenus qu’il y avait de l’eau jusqu’à la taille. Les plus aventureux du groupe ont indiqué que c’était un peu moins profond.

il y a apparemment un autre accès aux cascades, en face du belvédère, de l’autre côté de la jungle.

Une descente un peu compliquée

Pour atteindre le pied des cascades, le chemin se divise en 3 étapes :

  1. Une descente peu pentue entre les cabanons et la forêt : le chemin est large et serpente dans la forêt. On passe par le cabanon d’accueil, où l’on paye le ticket d’entrée. Si vous venez pour le lever de soleil, vous paierez plus tard quand les rangers du site descendront dans les gorges.
  2. Une descente très pentue, avec un sentier alternant escaliers métalliques et cours d’eau : c’est la partie la plus délicate, car non seulement la pente est raide mais le sentier est très glissant. Il alterne terre et escaliers métalliques, du moins au début. Ensuite, il est traversé plusieurs fois par des cours d’eau qui dévalent les pentes : des cordes sont mises à disposition pour ne pas glisser. Si la descente peut en effrayer certains, elle offre quand même de chouettes sensations : on sent l’eau qui frappe les pieds jusqu’aux chevilles lors des traversées. On évolue entouré d’une jungle tropicale dense, où à l’exception du sentier, il n’y aucune trace humaine. On peut aussi admirer des cascades sur les pentes en face.
  3. Plusieurs traversées de la rivière, les jambes dans l’eau : une fois arrivée dans le canyon, il va falloir traverser plusieurs fois la rivière pour rejoindre le pied des cascades de Tumpak Sewu. Il y a du courant et l’eau monte jusqu’aux genoux (il n’y a pas de pont). Mais le passage se fait sans risque, grâce à des cordes auxquelles on se tient. Pensez juste à bien fermer vos sac-à-dos et ne rien laisser dans vos poches.

Au pied des cascades de Tumpak Sewu

Le dernier passage réalisé, on atteint cette espèce de cuvette où se jettent les innombrables cascades de Tumpak Sewu. Le bruit est assourdissant. L’eau se fracasse sur le sol avec une telle puissance que des particules sont projetées tout autour : en quelques instants, on finit trempé comme si l’on s’était jeté dans une piscine.

En descendant au lever du soleil, on a eu la chance d’avoir les lieux rien que pour notre groupe. Entouré de roches et de cascades, la forêt tropicale nous surplombant, on a la sensation d’être seul sur Terre.

pensez à vous munir d’une camera d’action type GoPro ou de bien protéger vos appareils électroniques.

tumpak sewu cascades
Au pied des cascades, complètement trempée par les gerbes d’eau projetées

Quel équipement prévoir ?

Si vous admirez les cascades de Tumpak Sewu depuis le belvédère, rien de particulier n’est à prévoir. En revanche, si vous descendez à leurs pieds, mieux vaut s’équiper correctement :

  • Un sac étanche : des tonnes d’eau se fracassent et sont projetées dans cette cuvette. On finit complètement trempé en quelques minutes. Assurez-vous d’avoir un sac étanche pour protéger vos affaires sensibles ou à minima un sac plastique dans lequel ranger porte-monnaie, permis de conduire et téléphone.
  • Un short : pour atteindre le “bas” des cascades, il faut traverser plusieurs fois la rivière. En juillet, l’eau arrivait au genou, il vaut mieux porter un short.
  • Les chaussures : vu la descente délicate, il faut porter des chaussures qui tiennent au pied. L’inconvénient des baskets est de les enlever et remettre entre chaque traversée du lit de la rivière. Le gérant de l’hostel m’avait prêté une paire de sandales à scratch, arguant que c’était la meilleure paire de chaussures pour découvrir les cascades. Je le rejoins totalement : ça tient très bien le pied et permet de marcher directement dans l’eau, sans baigner dans ses chaussures après.
  • Une caméra d’action, type GoPro : pour ne pas l’abîmer, j’ai laissé mon appareil photo dans le sac étanche et me suis munie de la GoPro. Une fois aux pieds des cascades, il y a tellement d’eau propulsée dans l’air qu’en quelques secondes, tout devient trempé. Si votre appareil est tropicalisé, aucun souci. Sinon la GoPro est idéale !
  • Des affaires de rechange : si vous ne voulez pas passer le trajet retour mouillé, pensez à prendre une petite serviette (ou paréo) et de quoi vous changer. Il y a des petites toilettes à côté du parking.

Quand venir aux cascades de Tumpak Sewu ?

Si vous voulez être seul, venez pour le lever du soleil (autour de 6h du matin). On a eu les lieux pour nous, les premiers groupes sont descendus vers 8h-9h. Même le personnel du site n’était pas présent à notre arrivée, ils sont descendus vers 8h dans les gorges pour nous faire payer l’entrée.

L’autre avantage de venir si tôt est qu’il est plus probable d’observer le sommet du volcan Semeru. Il se cache souvent dans les nuages en journée.

on peut arriver à Malang vers 3h du matin, avec le train de nuit depuis Yogyakarta, et ensuite enchaîner avec la visite des cascades au lever du soleil. Cependant, c’est une grosse journée qui se profile, avec beaucoup de temps dans les transports. Si vous êtes dans cette situation, je recommande plutôt de passer la journée à découvrir Malang puis de se rendre aux cascades le lendemain.

🔎 Autres infos pratiques

👪 Une visite accessible pour les enfants et personnes âgées ?

Il est tout à fait possible de découvrir les cascades de Tumpak Sewu depuis le belvédère avec des enfants en bas âge ou des personnes en petite forme physique.

En revanche, la descente est plus ardue, entre terrain glissant et cordes auxquelles s’agripper. Il en est de même une fois dans les gorges, où il faut traverser la rivière tumultueuse, de l’eau jusqu’aux genoux en s’accrochant à une corde.

nasi goreng
Un nasi goreng, plat traditionnel indonésien, servi à l’entrée des cascades de Tumpak Sewu

🚻 Services sur place : restaurant, parking et toilettes

En arrivant sur le site, il y a un petit parking entouré de restaurants indonésiens. Ils ne payent pas de mine mais j’ai mangé un excellent Nasi Goreng (une assiette de riz frit avec un œuf au plat), pour 20 000 IDR. En général, les restaurants indonésiens sont toujours bons et sains : en deux mois, je n’ai jamais mal mangé ou fait d’intoxication alimentaire, même avec de la street food.

Il y a aussi des toilettes gratuites à proximité.

🌋 Tumpak Sewu, Bromo et Kawah Ijen ?

La plupart des voyageurs traversent Java pour découvrir le volcan Bromo et Kawah Ijen. Il est possible de combiner les deux excursions avec celle de Tumpak Sewu. Le départ s’effectue souvent depuis Malang et se déroule comme ceci :

  • Jour 1 : découverte des cascades de Tumpak Sewu + départ de nuit pour le Bromo ;
  • Jour 2 : lever de soleil face au volcan Bromo, Tengger et Semeru + découverte de la caldera du Bromo + route vers un hébergement proche du Kawah Ijen ;
  • Jour 3 : départ dans la nuit pour faire l’ascension du Kawah Ijen.

A la fin du 3ème jour, si vous poursuivez sur Bali, le chauffeur vous dépose au port de Ketapang, direction celui de Gilimanuk.

si vous venez de Bali et remontez sur Java, ce circuit peut tout à fait se faire dans l’autre sens.

🛏️ Où loger à Malang ?

J’ai logé au Mador Hostel, que je recommanderai sans hésiter. Ils proposent des dortoirs et chambres, les salles de bain étaient propres et la localisation parfaite (à 15min pied de la gare, à deux pas des rainbow et blue villages et en face d’un temple bouddhiste). Ils ont aussi un petit restaurant qui assure les trois services.

Du côté du personnel, rien à redire. Ils étaient très agréables et proposent de nombreux tours et excursions pour découvrir les environs de Malang et l’est de Java.

Découvrir la beauté et la force des cascades de Tumpak Sewu a été un de mes moments préférés à Java. A ne pas rater si vous traversez l’île ! Pour les amoureux de cascades, Munduk au nord de Bali est une destination encore peu touristique et qui mérite le détour. Au programme : cascades où se baigner, lacs et rizières en terrasse !

4.7/5 – (9 votes)

Partager l’article sur :

chloe first step away

4 réponses

  1. Avatar de VAL
    VAL

    Bonjour,
    Je viens de tomber sur votre blog, une vraie merveille !
    Vous souvenez vous combien vous a couté l’excrusion Tumpak/bromo-kawah Ijen ?
    Merci d’avance

    1. Avatar de Chloé
      Chloé

      Bonjour Val, merci pour votre gentil message 🙂 J’avais payé l’excursion aux cascades de Tumpak Sewu séparément, impossible de retrouver le prix. En revanche, pour le tour combiné Kawah Ijen / Bromo, j’avais payé 1 500 000 IDR (tour pour 4 personnes), en passant par l’hostel. Bon voyage !

  2. Avatar de Pierre
    Pierre

    Bonjour Chloé, merci pour cet article très intéressant, c’est exactement le parcours que nous comptons faire avec ma compagne ! Tu dis qu’il est possible de faire une excursion combinée Tumpak sewu, Bromo et Ijen depuis Malang vers Bali. Est-ce que tu aurais des contacts ?
    Merci !

    1. Avatar de Chloé
      Chloé

      Bonjour Pierre, merci pour ton message ! Pour l’excursion Tumpak Sewu/Bromo/Kawah Ijen, je n’ai malheureusement pas de contact à te partager. J’étais passée par l’hostel Mador qui avait arrangé le tour avec d’autres voyageurs (on était 4). La plupart des hébergements peuvent organiser ce circuit (touristique donc ils ont l’habitude), il faut voir avec eux dès votre arrivée à Malang. J’espère que ça aura pu t’aider et profitez bien de Java 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *