Nusa Penida : guide complet pour découvrir l’île au sud de Bali

Mis à jour le

| Publié le

par

nusa penida
Accueil » Indonésie » Nusa Penida : guide complet pour découvrir l’île au sud de Bali

Au sud de Bali, Nusa Penida est une petite île qui se dessine en végétation luxuriante et falaises escarpées. A leurs pieds, des plages de sable blanc bordées de cocotiers, dignes de cartes postales. Encore relativement épargnée du tourisme de masse, Nusa Penida possède un charme fou. Que faire sur l’île et comment organiser son séjour ?

SOMMAIRE :

  1. A savoir sur l’île
  2. Que faire à Nusa Penida ?
  3. Comment y aller ?
  4. Combien de jours prévoir ?
  5. A quelle saison venir ?
  6. Comment se déplacer ?
  7. Où loger ?
  8. Où manger ?
  9. Autres conseils pratiques
  10. Nusa Penida, Nusa Lembongan ou Nusa Ceningan ?

👹 A savoir sur Nusa Penida : l’île du démon

Difficile de présenter Nusa Penida sans parler de magie, tant les mythes sont étroitement liés à son Histoire.

Le royaume de Nusa Penida a longtemps résisté au pouvoir de ceux de Bali. C’est au XVIIème siècle que le dernier roi de l’île, Dalem Bungkunt, meurt au combat : Nusa Penida devient alors un territoire contrôlé par le roi de Klungkung, un des neufs royaumes de Bali.

Et c’est ici que les légendes commencent : le dernier roi de l’île se serait métamorphosé dans le monde des morts, en Ratu Gede Mas Mecaling, un seigneur aux crocs d’or. Une autre croyance affirme que Mecaling était un sorcier, exilé à Nusa Penida pour pratique de la magie noire. Avide de vengeance, il se changea en Barong, un démon protecteur, pour tromper les balinais lors de la fête de Nyepi. Dupant les habitants, il envoya son armée de démons dévaster l’île des dieux. Pour cette raison, Nyepi est dorénavant un jour dédié à la méditation et au silence.

Le véritable Barong repoussa Mecaling à Nusa Penida, où son esprit fut emprisonné dans le temple de Pura Ped. L’île aurait quant à elle était nettoyée de son énergie noire et des démons qui y habitaient. On retrouve cette croyance jusque dans son nom, qui signifie “île des prêtres”.

Plus tard, Nusa Penida est surnommée “l’île des bandits“, sous l’occupation néerlandaise au XXème siècle. Elle servait alors de bagne pour les criminels et opposants politiques.

📍 Que faire à Nusa Penida ?

  1. Plongée / snorkeling avec les raies manta ;
  2. Kelingking beach ;
  3. Tembeling beach and forest ;
  4. Banah cliff ;
  5. Angel Billabong ;
  6. Broken beach ;
  7. Temple de Goa Giri Putri ;
  8. Diamond beach ;
  9. Atuh beach ;
  10. Teletubbies hills.
plongée nusa penida raie manta

Plongée à Nusa Penida : à la découverte des raies manta

La plus belle découverte à Nusa Penida se passe sous l’eau : entre la surface et un tapis de coraux multicolores, c’est le ballet enchanteur des raies manta. Le principal spot pour les observer s’appelle Manta Point et leur sert de station de nettoyage. Elles y viennent se débarrasser de parasites. Si la visibilité laisse à désirer, elle rajoute un côté mystique à l’immersion : on a l’impression de voir un fantôme émerger de la brume.

Les raies manta sont les stars des lieux mais on peut aussi admirer des tortues, nudibranches, poissons tropicaux et de multiples espèces de coraux. Et si vous êtes chanceux, les étranges poissons lune (Mola Mola) remontent des profondeurs en été. On retrouve ainsi de nombreux spots de plongée et des clubs répartis dans le nord de l’île.

J’étais passée par DPM Diving pour deux excursions (1 500 000 IDR les deux plongées) à la demi-journée. J’ai aussi eu de très bons échos de Purple Dive, tenu par des femmes (chose rare dans ce milieu).

un autre spot pour admirer les raies manta (et le plus incroyable où j’ai pu plonger) : les îles Komodo, plus à l’est dans l’archipel.


kelingking beach nusa penida

Kelingking beach à Nusa Penida

La plage de Kelingking est sans conteste un de plus beaux paysages de l’île. Surnommée la plage du T-rex (vous voyez sa gueule grande ouverte ?), elle est bordée de falaises où se fracassent les vagues.

Pour la découvrir, deux options : rester admirer la vue au sommet ou bien atteindre la plage en contrebas. Pour ceux qui veulent descendre, le chemin est très mince, à flan de falaise et extrêmement raide (certaines parties se rapprochent plus de l’escalade, attention au vertige). Il faut vraiment avoir des baskets au pied et il n’y a pas de barrière de sécurité.

En bas, un homme vend des boissons directement sur la plage. Si elle a des allures de carte postale avec son sable blond, la baignade est risquée à cause des rouleaux et du courant.

Pour éviter les hordes de touristes en été, mieux vaut venir avant 10h.

le parking pour scooter coûte 5 000 IDR. Au sommet, on trouve quelques restaurants / cafés et des toilettes (payantes).


Tembeling beach and forest

Situé sur la côte ouest de l’île, Tembeling est à la fois une petite plage de sable doré et un site avec des sources d’eau douce.

Attention cependant, la visite se mérite : c’est (et de loin) la route la plus en mauvais état que j’ai empruntée à Nusa Penida. Très raide, la descente est possible uniquement en scooter (ou à pied mais c’est long), sur un sentier étroit avec d’énormes trous et cailloux. Les mains sont serrées sur les freins tout le long et ce n’est pas toujours simple de se croiser. Si vous ne le sentez pas, des Indonésiens attendent au début du sentier pour vous conduire en bas, puis vous remonter (aucune idée du tarif).

Tout en contrebas, on termine à pied sur un chemin qui serpente au milieu de la jungle, des singes sautant de branche en branche. Au pied des falaises, des temples hindous gardent un premier petit bassin sacré. Face à la mer, la source a créé un petit point d’eau translucide, dans lequel on peut se baigner. A deux pas, c’est la plage – minuscule, entourée de falaises.

le parking pour scooter coûte 5 000 IDR.


banah cliff indonesie

Banah Cliff

Banh Cliff offre un point de vue spectaculaire sur l’arche de Nusa Batumelawang et sur la côte escarpée.

Une fois à proximité, le site n’est pas bien indiqué et aucune route n’amène au “mirador”. Depuis la route principale, comptez quelques minutes en scooter ou à pied. Attention, on traverse une sorte de plaine en pente douce, avec de gros cailloux.

L’accès au site est gratuit, un monsieur âgé nous a gentiment guidés jusqu’au point de vue de Banah Cliff. Avant la pandémie, il travaillait dans le tourisme et a depuis ouvert un petit restaurant / café à l’entrée du chemin (coordonnées Google Maps). Les prix sont plus que raisonnables, pensez-y si vous passez dans le coin.


Angel Billabong

Située sur la côte ouest, Angel Billabong est une piscine naturelle : l’eau est piégée lorsque la marée redescend, on peut alors se baigner entre les roches noires. Prudence aux vagues qui viennent se briser sur les parois, et peuvent déséquilibrer ou entraîner avec elles.

venue en toute fin de journée, le parking était gratuit. Il y a plusieurs restaurants (et toilettes) face au site.


broken beach indonesie

Broken beach

Situé à côté d’Angel Billabong, Broken Beach (Pasih Uug en balinais) est un lieu très photogénique de Nusa Penida. Ce paysage est dû à un effondrement d’une partie de la falaise, ce qui a créé cette petite baie circulaire, surmontée d’une arche.

Contrairement à ce que son nom indique, il n’y a pas de plage et il est impossible de descendre s’y baigner. Prudence à proximité des falaises, plusieurs accidents mortels ont déjà eu lieu en s’approchant trop près.


Temple de Goa Giri Putri

Sur la côte est, le temple hindou de Goa Giri Putri est dédié à la déesse Shiva, censée détruire le monde pour le reconstruire. Mais ce qui fait la particularité du site est sa localisation dans une grotte, à laquelle on accède en se contorsionnant dans une faille étroite.

Sous terre, l’atmosphère est assez étrange : l’encens des cérémonies rend l’air brumeux et les prières résonnent sur les parois. La traversée dure quelques minutes, où l’on croise différents autels avec des groupes de pèlerins à leurs pieds, en tenue traditionnelle. La grotte est assez grande pour ne pas transmettre une sensation d’étouffement, comme j’avais pu le ressentir en Birmanie, au lac Inle.

La sortie du temple de Goa Gira Putri se trouve au milieu de collines boisées, à quelques centaines de mètres du parking. Quand on y pense, la symbolique est forte : le temple se trouve dans les ténèbres d’une grotte mais la sortie en pleine végétation tropicale. Clin d’oeil à la dualité de la déesse Shiva, entre destruction et renouveau.

l’entrée coûte 50 000 IDR, le parking est gratuit. On laisse son nom (et numéro de passeport de mémoire) dans un registre à l’entrée. Il est impératif de porter un sarong pour pénétrer dans le temple (on peut en louer un au niveau du parking).


diamond beach nusa penida

Diamond beach

Diamond beach est de loin la plus belle plage que j’ai vue à Nusa Penida : de l’eau cristalline, du sable fin, quelques cocotiers et des rochers immergés pour l’effet carte postale. Cerise sur le gâteau, on peut s’y baigner car les vagues et courants ne sont pas aussi forts que sur d’autres plages.

Deux inconvénients cependant :

  • Le lieu est très prisé des touristes, particulièrement l’été où il y a foule. Privilégiez de venir avant 10h du matin ou tard dans la journée, pour plus de tranquillité.
  • La descente se fait à plan de falaise (attention au vertige), sur un chemin étroit mais plutôt en bon état. La dernière étape consiste à glisser le long d’une corde pour atteindre la plage. Si vous êtes déjà descendus à Kelingking beach, c’est un jeu d’enfant.

l’entrée avec parking pour scooter coûte 15 000 IDR.


atuh beach nusa penida

Atuh beach

Mitoyenne à Diamond beach, on peut l’atteindre via le même chemin (le parking est commun aux deux) ou se garer au nord de la plage, dans un autre parking qui lui est dédié.

Plusieurs warung (petits restaurants typiques) se trouvent dans la zone des deux plages, à quelques minutes en scooter.

(Crédit photo : https://www.pexels.com/fr-fr/@shreyaan/)


Les Teletubbies hills

Situées dans le centre sud de l’île, les Teletubbies hills semblent tout droit sorties du dessin animé pour enfants. Pour admirer ces collines verdoyantes, il vaut mieux venir pendant la saison des pluies (décembre à avril), ou juste après. Pendant la saison sèche, elles perdent leur couleur vert vif pour pencher vers du marron.

Pas besoin de randonner pour les apercevoir, la route sillonne entre les collines.


Port de Toyapakeh à Nusa Penida / Intérieur du ferry entre Bali et Nusa Penida / Vue sur le mont Agung pendant la traversée

⛴️ Transport vers Nusa Penida

Comment aller à Nusa Penida ?

Le seul moyen de rejoindre Nusa Penida est de venir en bateau, il n’y a pas d’aéroport sur l’île. Il y a plusieurs ports : Toyapakeh (nord ouest), Buyuk (nord) et la plage de Sampalan (nord).

  • Depuis le port de Sanur (Bali) : 45min de traversée. Il s’agit de la zone la plus touristique et où l’offre de bateaux est la plus grande car Sanur est proche de Denpasar (la plus grande ville de l’île). C’est par là que je suis passée, la montée sur le bateau se fait directement depuis la plage, les pieds dans l’eau.
  • Depuis le port de Kusamba (Bali) : 15min de traversée.
  • Depuis Nusa Lembongan : plusieurs bateaux partent tous les jours, comptez 15min de traversée.
  • Depuis les îles Gili : entre 2h et 5h de trajet, selon l’île de départ (Gili Air, Meno ou Trawangan).

Il y a de la place dans le ferry pour les grosses valises et sac à dos. Ils sont néanmoins stockés hors de vue, pensez à les fermer avec un cadenas. Pour plus de simplicité, voici la carte des différents ports avec une liaison pour Nusa Penida :

Combien coûte le ferry pour Nusa Penida ?

La traversée Bali (Sanur) – Nusa Penida (Toyapakeh) m’a coûté 150 000 IDR via la compagnie Maruti, en réservant en ligne. Il est aussi possible de passer directement auprès de votre hébergement.

Sinon, j’utilise 12GoAsia pour avoir une idée des liaisons possibles et des prix / heures de départ pour les transports en Indonésie.

Powered by 12Go system

⏳ Combien de jours prévoir ?

Excursion à la journée ou plusieurs jours sur place ?

On peut découvrir Nusa Penida de deux manières :

  • Excursions à la journée depuis Bali : des ferries assurent les liaisons plusieurs fois par jours depuis les ports au sud de l’île. A Nusa Penida, vous pouvez passer par un chauffeur à la journée pour faire le tour de quelques sites. Ils attendent aux ports, pensez à négocier.
  • Séjourner sur l’île : c’est l’option la plus intéressante pour découvrir toutes les merveilles de Nusa Penida. Auquel cas, mieux vaut louer un scooter pour sillonner l’île, cela reviendra moins cher qu’un chauffeur privé.

Combien de jours pour découvrir Nusa Penida ?

Il faut compter 3-4 jours pour découvrir les sites principaux de Nusa Penida. On peut y ajouter une journée supplémentaire pour la plongée / snorkeling. Voici ma recommandation d’itinéraire :

  • Jour 1 : prendre le ferry, s’installer dans son hébergement et gérer ses transports sur l’île pour les prochains jours (chauffeur privé ou location de scooter). Si vous résidez dans le nord, vous pouvez aller vous baigner à Crystal Bay et observer les fonds marins en snorkeling. Ou alors finir la journée dans un restaurant en bord de mer, pour admirer le coucher de soleil.
  • Jour 2 : découverte de la côte ouest, avec Kelingking beach, Tembeling forest, Banah cliff, Angel Billabong et Broken beach.
  • Jour 3 : plongée pour admirer les raies manta et les champs de coraux multicolores, peuplés de nudibranches. Ou détente à la plage de Crystal Bay et snorkeling dans l’eau turquoise.
  • Jour 4 : découverte de la côte est, avec le temple de Goa Giri Putri, Diamond beach, Atuh Beach ou les Teletubbies hills.
  • Jour 5 : ferry vers une autre destination (Bali, îles Gili).

la plupart des plages à Nusa Penida se trouvent aux pieds de falaises abruptes, avec beaucoup de courant et de grosses vagues.

📅 A quelle saison découvrir l’île ?

La meilleure période pour découvrir Nusa Penida s’étale d’avril à octobre, pendant la saison sèche.

Pour les plongeurs, on peut y faire des immersions en bouteille toute l’année. La haute saison dure de juillet à novembre, avec un pic entre août et fin octobre où l’on peut admirer le gigantesque Mola Mola (poisson lune). Si vous partez en juillet/août, pensez à réserver vos expéditions quelques jours avant, les clubs de plongée sont pris d’assaut.

🛵 Comment se déplacer à Nusa Penida ?

Il n’y a que peu (voire pas) de transports en commun à Nusa Penida. Les deux seuls moyens de se déplacer sur l’île :

  • Passer par un chauffeur privé : l’option la plus confortable et reposante mais la plus chère. Plusieurs taxis au port de Sanur proposent leurs services à la journée. A noter que certains spots sont inaccessibles en voiture, il faudra marcher ou se faire véhiculer en scooter pour les atteindre (Tembeling forest et Banah cliff).
  • Louer un scooter : l’option qui offre le plus de flexibilité et à bas coût, c’est la meilleure façon d’explorer l’île. Néanmoins, rouler à Nusa Penida peut vite être fatiguant car les routes sont en mauvais voire très mauvais état (notamment à Tembeling forest).

Pour cette raison, Nusa Penida n’est pas la meilleure destination pour s’initier au scooter (contrairement à Munduk à Bali, que je recommanderai plutôt). De plus, de tout mon séjour en Indonésie, je n’ai jamais loué un scooter en si mauvais état (pas de klaxon et de rétro). Pensez à bien vérifier l’état des freins, vu les montées et descentes impressionnantes !

Comment louer un scooter à Nusa Penida ?

Le plus simple est de passer par votre hébergement. Cela m’est revenu à 75 000 IDR par jour.

Combien coûte un plein d’essence ?

En août 2022, le plein d’essence m’avait coûté 35 000 IDR. Plusieurs petites boutiques sont éparpillées le long de la route et servent aussi de station service.

Conseils pour la conduite à Nusa Penida

Comme pour le reste de l’Indonésie, mes recommandations sont les suivantes :

  • Porter un casque : beaucoup de touristes choisissent encore de s’en passer. Un accident – même à 30km/h, peut faire de sacrés dégâts.
  • Rouler doucement : la plupart des accidents causés par des touristes sont dus à la vitesse (messieurs, ce message vous est surtout adressé, l’écrasante majorité des conducteurs étant masculine). Les routes sont en mauvais état et ne permettent pas de rouler aussi vite qu’en Europe, même pour des conducteurs expérimentés. De plus, n’importe qui / quoi peut débouler à chaque instant : des piétons car il n’y a que peu de trottoirs, des scooters, des animaux comme des singes, etc. A Nusa Penida, un serpent a par exemple traversé à quelques mètres de ma roue.
  • Éviter de rouler de nuit : les routes ne sont pas éclairées à Nusa Penida, sauf rares exceptions dans le nord de l’île. Difficile de repérer un nid de poule ou autre obstacle en pleine obscurité.
  • Conduire en basket et avoir les jambes / bras couverts : en cas de chute, il est préférable que le tissu se déchire plutôt que votre peau.
  • Avoir une trousse à pharmacie d’urgence : j’ai toujours une petite trousse à pharmacie avec les médicaments d’urgence, notamment de quoi se désinfecter. Elle m’a notamment servi sur la route d’Angel Billabong, où j’ai été témoin d’un accident – heureusement peu grave. Le conducteur a pris un virage trop vite et a chuté avec sa passagère. La trousse nous a permis de désinfecter la plaie et enlever les petits cailloux qui s’y étaient logés.

pour retrouver son scooter dans la mare de véhicules sur les parkings, pensez à le prendre en photo, avec la plaque d’immatriculation.

Des routes à couper le souffle

Bien qu’en mauvais état, les routes à Nusa Penida offrent de magnifiques points de vue. Au nord, elles longent la côte, où l’océan se décline dans une palette fantastique de bleus, avec pour toile de fond Bali et Lombok. Les vagues viennent lécher des temples hindous, érigés en pleine mer.

Au centre de l’île, on traverse des plantations de bananiers et autres fruits. Sur les sommets, l’imposant volcan balinais Agung émerge de la végétation, à l’horizon. Conduire à Nusa Penida requiert de l’attention mais quel spectacle incroyable !

peace arta bungalow nusa penida logement

🛎️ Où loger à Nusa Penida ?

La côte nord est le meilleur endroit pour loger à Nusa Penida. Les ports y sont établis, on y trouve le choix le plus large d’hébergements et de restaurants. De plus, si vous plongez, la plupart des clubs sont basés dans le coin.

J’ai choisi de loger au Peace Arta Bungalow, que je recommande vivement (coordonnées Google Maps). Il y a quatre petits bungalows, dans un coin calme et à deux pas de la route principale qui traverse le nord. La propriétaire est charmante (parle peu anglais), le petit déjeuner est compris et on peut louer un scooter sur place. Elle peut aussi s’occuper de la lessive (30 000 IDR).

pour rejoindre l’hébergement, la seule option est de prendre un taxi au port. Depuis Toyapakeh, cela m’a coûté 100 000 IDR. Plein de chauffeurs sont présents, pensez à négocier.

🍛 Où manger à Nusa Penida ?

J’ai peu d’adresses à recommander, m’arrêtant surtout au bord de la route les midis : on mange toujours bien dans les petits warung et pour pas cher. Bonus : en 2 mois de voyage, je ne suis jamais tombée malade (mais j’ai l’estomac solide).

Mes deux seules recommandations de restaurant à Nusa Penida :

  • Le Penida Colada (coordonnées Google Maps) : la cuisine est excellente, le cadre enchanteur face à la mer et est très prisé pour le coucher de soleil (pensez à réserver ou venir très en avance). Il y a aussi un bon réseau wifi et des sessions live le soir avec des artistes locaux.
  • Le Nemu Kitchen (coordonnées Google Maps) : la cuisine est correcte et dépanne, surtout si vous avez envie de recette occidentale. Il est à deux pas des bungalows Peace Arta.
penida colada nusa penida

❔ Conseils pratiques

Forfait internet : un bon réseau sur place ?

Via un forfait indonésien (compagnie Telkomsel), j’ai bénéficié d’une couverture correcte à Nusa Penida. Cependant, il y a peu de boutiques qui permettent de recharger son forfait (et encore moins lors de jours de prière ou de fêtes). Mieux vaut prévoir le coup à Bali ou Lombok, avant votre séjour.

Pour se déplacer sur l’île, je recommande d’utiliser l’application Maps.me : les cartes sont consultables en mode avion, tout en restant géolocalisé.

Faut-il retirer avant d’aller sur l’île ?

Il y a peu d’ATM sur Nusa Penida mais pas besoin de retirer avant de débarquer sur l’île.

Un d’entre eux se trouve à Toyapakeh (accolé au supermarché) : le club de plongée m’avait précisé que s’il ne fonctionnait pas, il suffisait de revenir quelques heures après, le temps qu’on réijnecte des liquidités.

Sécurité pour les voyageurs solo / femmes

Comme pour Java et Bali, Nusa Penida est vraiment une destination sûre pour une voyageuse solo. J’ai pu rouler et découvrir l’île seule sans que je ne me sente une seule fois en danger.

Les habitants sont accueillants, prévenants (on vous rappelle volontiers de rouler doucement) et aident si nécessaire (un gardien de parking m’a gentiment aidée à déplacer mon scooter, par exemple). En revenant de l’école à pied, des enfants ont levé les mains pour que je les “check” en passant en scooter. Bref, destination 100% agréable et sûre !

pour celles et ceux qui cherchent une destination sûre pour des voyages en solitaire, envisagez les îles Canaries. C’est un bon compromis entre proximité avec l’Europe, vols peu coûteux et dépaysement.

nusa ceningan nusa lembongan
Vue sur Nusa Ceningan et Nusa Lembongan depuis le port de Toyapakeh, à Nusa Penida

🏝️ Nusa Penida, Nusa Lembongan ou Nusa Ceningan ?

Si Nusa Penida est la plus connue, on retrouve 3 îles au sud-est de Bali :

  1. Nusa Lembongan ;
  2. Nusa Ceningan ;
  3. Nusa Penida.

Les deux premières sont bien plus petites que leur grande sœur. Néanmoins, l’offre hôtelière est très développée à Nusa Lembongan, notamment celle de luxe avec de jolies villas. Pour les amateurs de surf, Nusa Lembongan est apparemment à privilégier.

Si vous prévoyez de visiter les deux îles d’un coup, pas besoin de ferry : elles sont reliées entre elles par un petit pont, qu’on emprunte à pied ou en scooter.

J’ai préféré (et de loin) Nusa Penida à Bali pour sa relative tranquillité, ses plages incroyables et surtout, les rencontres sous-marines avec les raies manta. Si vous prévoyez de découvrir l’île des dieux, consacrez quelques jours à Nusa Penida. Vous ne serez pas déçus 😉

Pour les amateurs de plongée sous-marine, une autre immersion exceptionnelle vous attend au nord de Bali, à Amed : une épave de la 2nde Guerre Mondiale repose dans les fonds marins, recouverte de coraux.

4.7/5 – (8 votes)

Partager l’article sur :

chloe first step away

6 réponses

  1. Avatar de ella
    ella

    merci pour ce récit, je m inspire de tes déplacements et retiens les bons plans

    1. Avatar de Chloé
      Chloé

      Bonjour Ella, merci pour ton message et heureuse que l’article ait pu t’être utile 🙂 bon voyage !

  2. Avatar de Isabelle HERON de VILLEFOSSE
    Isabelle HERON de VILLEFOSSE

    Bonjour Chloé
    Merci pour tes photos et commentaires.
    Je pense aller à Nusa Penida en mars prochain. Avec quelques jours de plongée , combien de temps penses tu qu’il faut que j’y reste (repos et visite)
    Merci d’avance

    1. Avatar de Chloé
      Chloé

      Bonjour Isabelle, merci pour ton message ! A mon avis, il faut compter 2j minimum de visite, pour découvrir les principaux lieux de l’île (3 ou 4j si tu préfères alterner journée visite et repos, à cause de la fatigue liée à la conduite). Côté plongée, je recommanderai une journée minimum pour faire 2 excursions (dont une à Manta Point). En espérant que ça puisse t’aider, très bon voyage 🙂

  3. Avatar de Aline
    Aline

    Quelles photos incroyables, j’ai trop hâte de voir ça de mes yeux et de suivre tous tes conseils 🙏🤗

    1. Avatar de Chloé
      Chloé

      Merci Aline ! 🙂 Hâte que tu découvres la beauté de cette île et qu’on papote autour de nos expériences perso !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *