,

Visiter Madrid : les incontournables et bonnes adresses

Mis à jour le

| Publié le

par

visiter madrid incontournables
Accueil » Espagne » Visiter Madrid : les incontournables et bonnes adresses

Expatriée à Madrid de 2019 à 2022, voici mes conseils et mes bonnes adresses pour découvrir la capitale espagnole. Que visiter à Madrid en quelques jours ?

SOMMAIRE :

  1. Les incontournables
  2. Les visites et activités secondaires
  3. Lieux et activités insolites
  4. Combien de jours prévoir ?
  5. Où manger ? Mes bonnes adresses
  6. Où loger ?
  7. Les quartiers de Madrid
  8. Comment se déplacer ?
  9. Comment venir ?
  10. Voyageur.se solo : une ville sûre ?
  11. Que visiter autour de la capitale ?
  12. Calendrier des événements à Madrid, par saison

⭐ Visiter Madrid : les incontournables

madrid plaza mayor

1. La Plaza Mayor

La Plaza Mayor est un incontournable d’un séjour à Madrid. Il s’agit d’une place exclusivement piétonne, en plein hypercentre et à deux pas de la Puerta del Sol. Sous les arcades, on retrouve des restaurants, glaciers, boutiques de souvenirs (vêtements, chapeaux, etc.).

Elle vaut aussi le coup d’œil la nuit, toute illuminée et un peu moins bondée. Évitez de vous arrêter pour manger / boire un verre ici (à moins de vouloir vraiment profiter de la vue) : le rapport qualité prix n’est souvent pas intéressant.

l’office du tourisme se situe à Plaza Mayor, 27, 28012 Madrid (coordonnées Google Maps).

Source des images de tableaux : https://www.museothyssen.org/

2. Musée Thyssen-Bornemisza

De très loin mon musée préféré à Madrid ! Situé dans le palais de Villahermosa sur le Paseo del Prado, le Thyssen-Bornemisza regroupe une large collection d’œuvres européennes, notamment de peintures. Il tient son nom de l’industriel Thyssen, qui avait constitué une des plus considérables collections de peintures du XXème siècle.

On retrouve presque tous les courants de peinture : des scènes religieuses du XVIème siècle, de l’impressionnisme, de l’art moderne, contemporain, etc. Les expositions temporaires sont toujours incroyables et valent largement le coup.

réservation sur le site internet du Museo Thyssen-Bornemisza.

3. Parc du Retiro

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2021, le Retiro est un des poumons verts de la capitale : il s’étale sur 125 hectares, en plein centre-ville. Les Madrilènes s’y retrouvent pour faire du sport, se balader ou tout simplement discuter à l’ombre sur les pelouses. Il n’est pas rare de croiser des musiciens et des cours en tout genre (danse, roller, crossfit, yoga, etc.).

Le parc abrite également plusieurs lieux d’exposition comme le Palacio de Cristal et le Palacio de Velazquez (tous deux salles d’expositions annexes du musée de la Reine Sofia, entrées gratuites). On retrouve également un petit théâtre en extérieur pour enfant, des terrains de sport, un restaurant ou encore une bibliothèque.

le plus vieil arbre de Madrid se trouve au Retiro, dans le parterre français. Il s’agit d’un ahuehuete de 400 ans (sa localisation Google Maps).

4. Gran Via

Gran Via est une des artères principales de Madrid. Se mélangent boutiques de fast fashion (notamment les marques du groupe espagnol Inditex), marques plus huppées, salles de spectacles, hôtels et à leur sommet, des rooftops pour prendre un verre.

Les bâtiments les plus emblématiques de Gran Via sont l’immeuble de la Fnac, celui Shwepps et le Métropolitain. Pensez aussi à lever la tête : de nombreuses statues plus ou moins insolites siègent au sommet des immeubles.

les week-ends et le soir (particulièrement pendant la période des fêtes de fin d’année), Gran Via est noire de monde. Pour éviter la foule, prenez la tangente via les petites rues parallèles.

puerta del sol madrid

5. Puerta del Sol

Kilomètre zéro de la capitale, la Puerta del Sol est un incontournable quand on visite Madrid. On y admire son clocher mais surtout la statue de l’ours et de l’arbousier (El oso y madroño), symbole de la ville.

Sources des tableaux : https://www.museodelprado.es/

6. Musée du Prado

Bien que je n’apprécie pas ce musée, je l’inclus tout de même dans la liste des incontournables.

Tout d’abord, parce que votre avis sur cette visite dépendra de votre sensibilité artistique (les scènes religieuses composent la majorité des œuvres du musée et personnellement, me lassent vite). Ensuite, parce que le Prado possède quelques œuvres connues mondialement, qui justifient à elles seules l’entrée : les Ménines de Velazquez et le 3 mai de Goya, pour ne citer qu’elles.

palacio de cibeles

7. Palacio de Cibeles

Créé en 1909 pour abriter la société des postes et télégraphe d’Espagne, le Palacio de Cibeles est désormais le siège de l’hôtel de ville de Madrid. On y retrouve un centre culturel, un auditorium, un mirador avec un restaurant ainsi que la poste Correos sur la droite.

Sur la place, on peut admirer la fontaine de Cibeles, déesse romaine de l’agriculture dont le char est tiré par deux lions.

le mirador est payant et offre une jolie vue sur le début de Gran Via et sur le Paseo del Prado. Plus d’informations sur le site officiel du CentroCentro du Palacio de Cibeles.

8. Musée de la Reina Sofia

Le musée de la Reina Sofia (du nom de la reine précédente) est dédié à l’art moderne et contemporain. La star des lieux est le tableau Guernica de Picasso et plusieurs étages sont consacrés à des expositions temporaires.

Attention : le musée est immense, il est impossible de tout voir d’une traite (à moins d’y rester la journée). Il est gratuit certaines heures de la semaine mais la queue est souvent très longue.

un bar se trouve sur le rooftop, des ciné projections y sont organisées en été. Plus d’infos sur le site officiel de la Reina Sofia.

9. Cathédrale de la Almudena

En construction tout au long du XXème siècle, la cathédrale de la Almudena est achevée en 1993, et consacrée par le pape Jean-Paul II. Elle est tout en contrastes : un extérieur très blanc et sobre, en opposition avec un intérieur très coloré. On y admire des vitraux modernes et des plafonds peints dans des couleurs vives et or.

Beaucoup l’ignorent mais la cathédrale possède sa propre crypte, située calle Mayor. L’entrée est gratuite, donation libre.

10. Palacio Real

Datant du XVIIIème siècle, le Palacio Real est la demeure des rois d’Espagne. A part quelques salles originales et imposantes (comme le salon rococo), je n’ai pas été sous le charme des lieux : ce n’est pas une visite que je recommanderai à tout prix, à moins d’être passionné d’Histoire.

Pensez à réserver vos tickets sur le site internet du Palacio Real pour éviter la queue.

Entre le Palacio et la cathédrale de la Almudena, un belvédère (Mirador de la Cornisa) offre une vue panoramique sur les jardins de Campo del Moro, Casa de Campo et la Sierra de Guadarrama. L’entrée est gratuite mais soumise à horaires.

templo de debod

11. Templo de Debod

Niché dans un parc, le templo de Debod est un véritable temple égyptien. On retrouve à l’intérieur de nombreux hiéroglyphes et représentations divines : de quoi voyager en pleine Egypte antique ! Une courte vidéo est diffusée et donne les clés pour comprendre la mythologie égyptienne. L’entrée est gratuite mais le lieu n’est pas ouvert 24h/24.

Le parc dans lequel il se situe offre une très belle vue sur la cathédrale de la Almudena et le palais royal. C’est un spot prisé des madrilènes pour le coucher du soleil !

teatro real

12. Teatro Real

Inauguré en 1850, le Teatro Real se trouve en face du Palacio Real. S’il n’est pas aussi beau que l’opéra Garnier ou celui de Vichy, il demeure impressionnant. Plusieurs tours sont proposés : avec audioguide pour découvrir à son rythme ou des visites guidées par thématique (visite générale, technique avec les backstages, artistique avec les loges, les ateliers de costumes…).

réservation depuis le site internet du Teatro Real.

13. Mercado de San Miguel

Spot touristique par excellence, le mercado de San Miguel se trouve à deux pas de la Plaza Mayor. Il vaut le détour pour son architecture datant de 1916 et mêlant verre, métal et boiserie. La nourriture est bonne mais les prix assez élevés.

el rastro madrid
Source de l’image : https://www.esmadrid.com/fr

14. Le Rastro

Tous les dimanche matins, le Rastro prend place dans les quartiers de Lavapies et La Latina. Il s’agit d’un gigantesque marché aux puces où on retrouve de tout : vêtements, affiches de films, mobilier, CD, vinyles, bijoux, antiquités… Attention pour les agoraphobes : il y a souvent énormément de monde.

Pour les philatélistes, privilégiez plutôt la Plaza Mayor : de nombreux stands vendent des timbres de toutes les époques, le même jour.

📌 Les activités secondaires à faire à Madrid

contrairement à d’autres blogs, je ne ferai pas la promotion du zoo de Madrid. Les animaux sauvages n’ont rien à faire en captivité, encore moins dans des enclos minuscules, exposés aux bruits de la foule toute la journée. S’y rendre, c’est cautionner et participer à la maltraitance animale.

1. Le Musée Sorolla

Un de mes musées préférés à Madrid ! La demeure du peintre Sorolla a été aménagée en musée : on y vient pour admirer ses œuvres tout en douceur et poésie mais aussi pour le cadre. La maison est entourée d’un petit jardin intimiste, entre parterres de fleurs et fontaines.

L’entrée du jardin est gratuite. A éviter les week-ends (il y a souvent une queue interminable).

réservation sur le site internet du Museo Sorolla.

2. La Casa Cerralbo

Mon coup de cœur et un endroit méconnu des touristes ! Ancienne demeure du marquis du même nom, la Casa Cerralbo est un hôtel particulier où l’on découvre la vie de l’aristocratie du XIXème siècle. Les lieux sont assez petits (comptez 1h environ pour la visite) mais magnifiques, tout particulièrement la salle de bal.

Dans cette dernière, tentez de trouver le marquis qui s’est glissé dans la peinture du plafond 😉

Calle de Ventura Rodriguez, 17, 28008, Madrid (coordonnées Google Maps).

cuesta de moyano madrid

3. Les bouquinistes de la Cuesta de Moyano

Cette petite rue piétonne relie le Paseo del Prado au parc du Retiro et est connue pour ses cabanes de bouquinistes.

Idéal pour flâner et dénicher un livre d’occasion !

4. La muraille arabe

Édifiée au IXème siècle, la muraille arabe est un vestige du règne des Maures en Espagne. La partie la mieux conservée se situe au sud de la cathédrale de l’Almudena, en face de sa crypte.

On peut l’admirer le long de la rue ou depuis un petit jardin, avec une fontaine en forme d’étoile et composée de mosaïques bleues. Le parc n’est pas souvent ouvert, mais il est très tranquille (et rempli de chats). Spot parfait pour se poser et bouquiner !

muraille arabe madrid
la telefonica madrid

5. La Telefónica

Inauguré en 1930, le bâtiment de la Telefónica était alors le premier gratte-ciel d’Europe. Donnant sur Gran Via, il abrite une exposition permanente sur l’histoire des télécommunications en Espagne et des expositions temporaires sur des thématiques variées.

pour connaître les expositions en cours, consultez le site de la Fondación Telefónica.

6. Jardin botanique royal

Créé en 1942, ce jardin abrite près de 5 000 espèces de plantes. On y retrouve une petite serre tropicale ainsi qu’un centre d’expositions temporaires (souvent axées sur la photographie) et un petit café.

L’entrée est payante : à moins d’avoir une passion pour les plantes ou visité tous les incontournables de la capitale, ce n’est pas un lieu que je recommande. Néanmoins, le lieu abrite l’exposition Naturaleza Encendida en hiver, qui vaut le détour.

Pour découvrir l’exposition temporaire ou acheter son entrée, rendez-vous sur le site internet du Real Jardin Botanico.

jardin botanique royal madrid
caixa forum
Source de l’image : https://caixaforum.org/es/madrid

7. Caixa Forum

Fondé par la banque éponyme, le Caixa Forum est un centre d’exposition dans le quartier de Las Letras, en face du Paseo del Prado. Il regroupe des expositions temporaires sur divers sujets : peinture, archéologie, culture pop, céramiques, tatouages, etc. L’entrée est à 6 €.

Tout en briques, le bâtiment est une ancienne centrale électrique. Un impressionnant mur végétal (le premier du pays) se trouve juste à côté.

la programmation est disponible sur le site internet de Caixa Forum Madrid.

phare moncloa
Source de l’image : https://www.esmadrid.com/fr/information-touristique/faro-de-moncloa

8. Le phare de Moncloa

Je n’ai pas testé mais Madrid possède son propre phare de 110m de hauteur. A son sommet, on profite d’une vue panoramique sur la capitale et la Sierra de Guadarrama au loin. Le spot est prisé pour le coucher du soleil, mieux vaut réserver son ticket.

réservation sur le site internet du Faro de Moncloa (entrée payante).

campo de moro

9. Campo del Moro

Endroit assez méconnu des touristes, Campo del Moro est un parc situé en contrebas du palais et de la cathédrale de la Almudena. Assez calme, il offre une jolie vue sur la façade ouest du Palacio Real.

10. Roseraie du parc del oeste

Créée en 1955 par le premier jardinier de la mairie de Madrid, la roseraie du parc ouest (rosaleda del parque del oeste) abrite plus de 650 variétés. Un concours de fleurs a lieu tous les ans en mai, c’est la meilleure période pour découvrir les lieux.

l’entrée est gratuite (coordonnées Google Maps).

11. Teleférico jusqu’à Casa de Campo

Madrid possède son propre téléphérique : sur 2,4km, il relie le Parque del Oeste à Casa de Campo en 11min. Inauguré en 1969, les cabines offrent une vue panoramique sur la capitale (sur le palais royal, la cathédrale) et sur les montagnes de la sierra de Guadarrama au loin.

On l’emprunte pour aller se balader au calme à Casa de Campo ou se poser au bord de son lac artificiel.

toutes les infos sur le site internet du Teleférico de Madrid.

12. Chiner dans les fripes à Malasaña et Chueca

Avis aux amateurs de vêtements de seconde main, il y a que de quoi faire dans la capitale ! La plupart des fripes se trouvent dans les quartiers de Malasaña et Chueca, comme :

On retrouve aussi des vêtements d’occasion peu coûteux chez la marque Humana (l’équivalent d’Emmaüs, plusieurs boutiques sont présentes dans le centre).

arènes ventas
Source de l’image : https://www.madrid-accueil.fr/Les-arenes-de-las-Ventas

13. Les arènes de Las Ventas

Edifiées en 1931 dans un style arabe, les arènes de Las Ventas peuvent accueillir près de 24 000 personnes : il s’agit des plus grandes arènes d’Espagne et les 3èmes au monde, après celles du Mexique et du Venezuela. On y assiste (encore…) à des corridas mais aussi à des concerts.

Elles sont un peu excentrées (métro Ventas, ligne 2) et peuvent soit s’observer depuis l’extérieur, soit se visiter de l’intérieur. Une visite guidée virtuelle des arènes de Las Ventas a également été mise en place.

match foot bernabeu

Qu’on soit fan de foot ou non, le sport a une place prépondérante en Espagne. Les deux clubs mythiques de la capitale ont chacun leur stade :

  • Le Santiago Bernabéu pour le Real Madrid ;
  • Le Wanda pour l’Atlético.

Les deux stades se visitent et accueillent de nombreux matchs, à des prix plus ou moins abordables.

Ils sont accessibles en métro (ligne 10 station Bernabéu et ligne 7 station Estadio Metropolitano) mais le Bernabéu est plus proche de l’hypercentre.

matadero madrid

15. Le Matadero

Anciens abattoirs du début du XXème siècle, le Matadero a été réhabilité en un gigantesque espace culturel. On retrouve une cantine, des ateliers et d’innombrables salles d’exposition.

le lieu est gratuit mais l’accès à certaines expositions est payant. La programmation est à découvrir sur le site internet du Matadero.

16. La relève de la garde au palais royal

Il existe deux relèves de la garde au Palacio Real :

  • une “petite” tous les mercredi et samedi ;
  • une “grande” tous les premiers mercredis du mois à midi.

Si vous en avez l’occasion, je recommande plutôt la “grande” relève : on y admire 100 chevaux et 400 soldats, parés d’uniformes d’époques. L’événement dure 1h, à admirer depuis les escaliers de la cathédrale de la Almudena.

relève de la garde palais royal madrid
roi lion comédie musicale

17. Voir une comédie musicale sur Gran Via

De nombreuses comédies musicales sont jouées à Madrid chaque année. La plus connue reste celle du Roi Lion (El Rey León), au Teatro Lope de Vega sur Gran Via.

Attention : les chansons sont souvent traduites en espagnol.

cirque du soleil
Source : https://www.esmadrid.com/

18. Un ticket pour le cirque du soleil

Le Cirque du Soleil pose ses valises du côté de Casa de Campo : une expérience à la fois bluffante par les prouesses techniques des artistes, et pleine de poésie.

réservation sur le site internet du Cirque du Soleil.

hammam al andalus madrid
Source : https://madrid.hammamalandalus.com/

19. Moment bien-être au hammam

Pour un moment bien être hors du temps, direction le hammam Al Andalus. Ambiance feutrée avec des bougies, murs couleur terre cuite… On se croirait au Maroc. Outre l’esthétique très soignée du lieu, on y vient pour se baigner dans les nombreux bassins, profiter du hammam ou encore se faire masser. Mieux vaut réserver, plus d’informations sur le site du Hammam Al Andalus.

Pour un soin complet du corps (hammam, gommage et massage) à un tarif plus abordable, optez plutôt pour le hammam Arcila. Situé dans le quartier Lavapies, c’est un établissement minuscule (pas de bain) et il faut absolument réserver. Attention pour les personnes pudiques : on est seulement en culotte.

👻 Que visiter à Madrid ? Lieux et activités insolites

Pour les plus curieux, Madrid regorge de lieux et activités insolites : station de métro fantôme, marché de petits créateurs dans une ancienne gare, jardins communautaires, street art, ancien ciné porno transformé en bar… Hors des sentiers battus, on découvre une facette méconnue de la capitale espagnole.

🔢 Combien de jours pour visiter Madrid ?

2 à 3 jours sont suffisants pour visiter les incontournables de la capitale espagnole. Comptez quelques jours de plus pour découvrir des lieux “secondaires” ou vous balader dans la communauté autonome. Par ailleurs, le centre ville est à taille humaine et la plupart des sites peuvent se relier à pied.

L’office du tourisme a mis à disposition une carte des principaux sites touristiques de Madrid (avec les horaires et accès).

🥘 Où manger à Madrid ? Mes bonnes adresses

Soyons honnêtes, Madrid n’est pas une destination gastronomique (vraiment pas). Néanmoins, voici quelques adresses où vous pouvez foncer les yeux fermés.

🌮 Où manger de bonnes tapas à Madrid ?

  • Lateral : de bonnes tapas à des prix corrects. Il y a plusieurs restaurants dans Madrid centre, celui de la Plaza Santa Ana a une terrasse.
  • Lamiak : des tapas et sortes de petits toasts très abordables. Attention, le lieu est petit (et vite bondé, donc du bruit), peu de places assises. Plusieurs adresses dans le centre-ville (Anton Martin, La Latina).
  • Pez Tortilla : très réputé pour ses tortillas et ses croquetas. Attention, c’est ambiance à l’espagnole : petit, peu de places assises et surtout, beaucoup de bruit. Plusieurs adresses dans le centre-ville (La Latina, Malasaña).
  • Tinto y Tapas : petit restaurant dans le barrio de las letras. Toasts copieux et savoureux.
  • 80 grados : restaurant plus haut de gamme. Des tapas revisitées et très savoureuses (mais pas copieux). Nécessité de réserver plusieurs jours en avance. Plusieurs adresses dans le centre-ville.

Pour les petits budgets, la Buha (La Latina, Malasaña) ne propose pas la meilleure tortilla de la capitale, mais le rapport quantité-prix est imbattable.

churros san gines madrid
Les churros con chocolate de San Gines

🍪 Desserts / Sucré

  • San Ginés : les churros avec du chocolat chaud. Touristique mais incontournable.
  • Sham : pâtisseries orientales, peu de choix mais excellent. A emporter et consommer sur les pelouses du Retiro.

🍰 Brunchs abordables et copieux

  • Federal Cafe : beaucoup de choix, très copieux et tables en extérieur. Plusieurs adresses dans le centre-ville (Malasaña, centre).
  • Matilda : cosy et assez calme, en plein barrio de Las Letras.
  • La Nueva Martina : plein d’options de tartes, proche de La Latina.
  • Adorado bar : petite salle, avec une micro terrasse en plein Lavapies. Rapport quantité/qualité/prix très intéressant.
  • La Rollerie : un large choix de brunchs et petits-déjeuners. Plusieurs adresses dans le centre.

Les brunchs sont souvent pris d’assaut les week-ends : venez tôt, tentez de réserver par téléphone… ou soyez patient 😉

🍸 Rooftop à Madrid

Contrairement à la plupart des guides, je ne recommande pas le Circulo de Bellas Artes : il est rapidement bondé, très cher pour la quantité d’alcool proposée et l’ascenseur pour atteindre le dernier étage est payant.

🥑 Restaurants vegan ou végétariens à Madrid

  • Honest Greens : des plats goûteux, beaucoup d’options végétariennes. Plusieurs adresses en centre-ville (Chueca, Paseo de la Castellana, etc.).
  • Rawcoco : plusieurs options végétariennes. Situé à Salamanca.
  • Juicy Avenue : des jus de fruit frais et des poke bowl à composer. Plusieurs adresses dans le centre-ville (Malasaña, Salamanca).

🌎 Cuisine du monde

  • Oliveto : petit restaurant italien à Lavapies, très savoureux. Mieux vaut réserver.
  • Atocha Tandoori : petit restaurant indien, au sud d’Atocha. Ne paye pas de mine mais très savoureux et personnel adorable.
  • Nem Nem : restaurant vietnamien, tenu par une ex-cheffe du Sofitel Hanoï. Les pho sont excellents mais le restaurant est excentré.
  • Pandino : pour manger des pan de yuca (pain à la farine de manioc) avec un yaourt à boire, comme en Equateur. Le personnel est adorable.
vermut madrid

🍷 Quels alcools goûter à Madrid ?

Pour ceux qui boivent de l’alcool, il y a deux boissons à essayer en Espagne :

  • le vermut : un vin dans lequel ont macéré plusieurs plantes aromatiques ;
  • le tinto de verano : originaire d’Andalousie, il s’agit d’un cocktail à base de vin rouge et de limonade, souvent servi avec des tranches d’agrumes.

Pour les amateurs de bière, l’Espagne n’est pas le producteur le plus réputé. Si jamais, la Mahou est la bière de la capitale. Les Madrilènes en sont particulièrement fiers car elle est produite avec l’eau de la capitale, réputée pour être la plus saine du pays.

🛏️ Où loger à Madrid ?

Les meilleurs quartiers pour se loger : Las Letras et Lavapies

Le barrio de Las Letras et Lavapies sont les quartiers que je recommande pour un séjour à Madrid. Situés dans l’hypercentre, ils permettent d’être proche des musées et de profiter de la vie nocturne.

  • Pour le barrio de Las Letras, il est extrêmement bien situé (entre les musées du Paseo del Prado, la gare d’Atocha et Puerta del Sol) et souvent plus calme que les autres quartiers du centre.
  • Pour Lavapies, c’est un quartier jugé encore populaire, authentique et à deux pas de Sol. On peut y trouver pleins de petits restaurants et bars, sans que ça ne soit trop bruyant.

Se loger dans les autres quartiers de l’hypercentre

  • Le quartier centre (autour de la Puerta del Sol) est hyper pratique car tout peut se faire à pied. Cependant, c’est le quartier le plus touristique (et donc le moins authentique), le plus cher et assez bruyant ;
  • Les quartiers de Malasaña, Chueca et La Latina sont très agréables, centraux mais peuvent être bruyants la nuit, selon les rues (beaucoup de restaurants, bars et boîtes de nuit). Si vous venez faire la fête, c’est néanmoins une super option !

pour se loger, la capitale regorge d’options : hôtels, auberges de jeunesse, couchsurfing, Airbnb, etc. Pour des séjours un peu plus longs, certains expatriés proposent des sous-locations (notamment l’été). Pour trouver des bons plans, consultez les groupes Facebook de Français à Madrid.

📍 Les quartiers de Madrid centre

Carte créée par Es Madrid (https://www.esmadrid.com/)

💃 Centro (Gran Via / Sol)

Quartier touristique par excellence, il s’agit de l’épicentre de Madrid. Pratique pour se déplacer (plusieurs lignes de métro ou possibilité de tout faire à pied), il est bondé à toute heure du jour et de la nuit… et a moins de charme que les autres quartiers.

🌈 Chueca

Quartier gay particulièrement en effervescence pendant le mois de la Gay Pride, Chueca est rempli de boutiques tendances et de bars. C’est un quartier très animé la nuit (donc potentiellement bruyant) mais qui ravira les plus fêtards !

🛹 Malasaña

Avec une ambiance un peu hipster, Malasana est un ancien quartier boudé des madrilènes et qui a connu un véritable essor. Ça bouge beaucoup (et tout le temps) entre les boutiques de petits créateurs, les restaurants à la décoration soignée et les multiples bars et terrasses.

Comme à Lavapies, un festival de street art est organisé chaque année et permet de mettre en avant les petits commerçants de quartier.

🍺 La Latina

Quartier très animé, La Latina concentre de nombreux bars et surtout terrasses (prises d’assaut les week-ends). A deux pas de Plaza Mayor, c’est un quartier très touristique mais qui a su garder une âme assez authentique, notamment avec le marché aux puces du Rastro le dimanche.

📖 Barrio de la Letras

Mon quartier préféré et celui dans lequel j’ai habité, son nom vient des poètes et écrivains qui y ont vécu. Quartier central, le barrio de las Letras a un charme fou avec ses petites ruelles et places, sans être aussi bruyant que Malasaña, Chueca ou La Latina.

A deux pas de Puerta del Sol et des principaux musées du Paseo del Prado, il est également proche de la gare Atocha.

🎨 Lavapies

Lavapies pâtit d’une réputation assez malfamée auprès des Madrilènes… alors que le quartier est sans problème, juste plus populaire. On retrouve plus de mixité que dans n’importe quel quartier du centre de la capitale (beaucoup de communautés d’origine nord africaine ou asiatique).

En plein essor, c’est un quartier qui est très dynamique avec plein de bars et terrasses mais aussi d’innombrables œuvres de street art.

Ⓜ️ Comment se déplacer à Madrid ?

🚌 Comment rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport Adolfo Suarez Barajas ?

  • En métro : les terminaux de l’aéroport sont connectés au réseau de métro. Il faut acheter la carte Multi au guichet électronique puis la recharger avec le nombre de tickets voulus (pas de ticket papier). Attention, il y a un supplément depuis/vers l’aéroport (3 €). Consultez la carte des lignes de métro madrilènes.
  • En bus : une navette Express relie les terminaux jusqu’à la gare d’Atocha, 24h/24, en 30-45 min environ (5 €). Plus d’infos sur la navette Exprés Aeropuerto de Madrid.
  • En taxi ou VTC : comptez 25 € environ. Les taxis attendent à la sortie des terminaux. Pour les VTC, le lieu de rencontre est indiqué sur l’application (souvent au niveau des parkings supérieurs, au terminal 4).

si vous voulez laisser vos affaires (sac à dos ou petite valise) pour visiter la journée avant de quitter la ville, les laveries Colada Express ont souvent des consignes à côté des machines à laver (notamment à Anton Martin).

🚇 Se déplacer dans le centre

Le centre-ville de Madrid est relativement petit (pour une capitale européenne), la plupart des sites peuvent donc se relier à pied. Sinon, il existe plusieurs moyens pour se déplacer :

  • En métro : Madrid possède 13 lignes de métro (et quelques lignes de tramway “metroligero“, en périphérie). Il n’y a plus de ticket papier à la vente : pour se déplacer, il faut acheter une carte Multi au guichet électronique (2,5 €). On la recharge ensuite du nombre de tickets voulus (la carte n’est pas nominative).
  • En bus : plus de 200 lignes de bus parcourent la capitale espagnole. Les billets peuvent être achetés auprès du chauffeur ou au guichet des stations de métro (avec la carte Multi). Retrouvez le plan des principales lignes de bus, avec les arrêts pour les sites touristiques.
  • En vélo : des bornes de vélos sont disséminées un peu partout dans le centre-ville. Appelé BiciMad, ce système fonctionne avec une appli et une carte, qu’on peut demander aux bornes des stations. À noter que tous les vélos ont une option électrique. Comptez 0,50 € la demi-heure.
  • En trottinette électrique : plusieurs compagnies proposent la location de trottinette en libre-service (Lime, Movo, Bird, etc.), il y en aurait environ 5 000 dans les rues de la capitale. Il est interdit de rouler sur les trottoirs (les Madrilènes vous le feront comprendre…) et sur les voies de bus.
  • En scooter : de nombreux véhicules sont en libre-service (Acciona, Movo…), comptez 5 € en moyenne pour un trajet de 20min.
  • En bus touristique : un bus rouge ou jaune à étage fait le tour des sites majeurs et livre des explications sur la capitale. Pour en savoir plus, consultez le site de Madrid City Tour.

l’application CityMapper permet de calculer les trajets en transport en commun et contient les plans des métros de Madrid.

conduire madrid centre

🚗 Conduire et se garer à Madrid

Pour lutter contre la pollution et favoriser les transports en commun, la capitale a lancé le plan Madrid Central : deux lignes rouges délimitent des quartiers de l’hypercentre, soumis à certaines restrictions.

L’accès à certaines zones est ainsi restreint aux transports en commun, taxis / VTC, résidents du quartier, véhicules électriques (et bien sûr véhicules d’urgence comme les ambulances ou les policiers).

Si vous n’avez pas de padron (document prouvant que vous habitez dans le quartier) et de vignette environnementale, il vous est interdit de circuler dans ces zones. Privilégiez de vous garer en dehors, voire en périphérie.

Pour connaîre les quartiers concernés, consultez la carte des zones de Madrid Central (source El País).

✈️ Comment venir à Madrid ?

🇫🇷 Depuis la France

Plusieurs compagnies aériennes opèrent depuis la France à destination de Madrid (Iberia, Air France, Transavia, Easyjet, AirEuropa, etc.).

Flixbus propose également des trajets de nuit et à coût réduit. Il faut compter une dizaine d’heures pour relier les villes de l’ouest et du sud-ouest de la France.

🇪🇸 Depuis d’autres grandes villes espagnoles

Des trains relient Madrid aux grandes villes espagnoles (Barcelone, Séville, Bilbao, Valence…) et ont l’avantage de déposer les voyageurs directement dans le centre-ville. Les deux gares de Madrid sont :

  • Atocha au sud ;
  • Chamartin au nord.

🚨 Voyageur / voyageuse solo : une ville sûre ?

Madrid est une ville très sûre, même en plein milieu de la nuit et dans les quartiers les plus animés. Si vous êtes seul.e, foncez ! C’est à mon sens une super destination pour s’initier au voyage en solitaire. Seul bémol : l’anglais n’est pas très parlé, excepté dans les sites et zones touristiques.

Pour faire des connaissances sur place, l’appli Meetup liste des événements pour visiter, aller boire des verres, faire du sport, etc. Des groupes Facebook proposent aussi de se rejoindre pour faire la tournée des bars.

il n’y a quasiment pas de harcèlement de rue à Madrid, peu importe la tenue portée (preuve, s’il en fallait, que ce n’est pas la tenue le problème mais bien les hommes).

🔎 Que visiter autour de Madrid ?

Plusieurs sites d’intérêt se trouvent autour de Madrid :

  • Tolède : 1h de bus (compagnie Alsa, Intercambio Plaza Eliptica) ou 35min en Cercanías. Ancienne capitale d’Espagne, Tolède est connue car les trois monothéismes y ont cohabité.
  • Ségovie : 1h20 environ en bus (compagnie Avanza, Estación de bus de Moncloa). On découvre Ségovie pour son aqueduc romain, son imposante cathédrale et son alcazar, qui a notamment inspiré Disney pour le château de Blanche-Neige.
  • Aranjuez : 1h en bus (bus 423, Estación Sur) ou 35min en Cercanías. Surnommé le “petit Versailles”, Aranjuez est connu pour son palais et ses impressionnants jardins. Les lieux se découvrent à n’importe quelle saison mais sont particulièrement colorés en automne.
  • El Escorial : 1h en bus (bus 661, Moncloa) ou 1h avec le Tren de Felipe II (printemps). Un imposant monastère se dresse aux pieds de la Sierra de Guadarrama. L’intérieur richement décoré se visite : entre basilique, bibliothèque, salons… et tombeaux des rois d’Espagne.
  • Le Puy du Fou Toledo: 1h via des navettes dédiées (départ à côté de la Plaza de España). Ouvert en 2019, le Puy du Fou a choisi Tolède pour s’implanter en Espagne : le parc retrace l’histoire de cette ville qui a joué un rôle capital dans l’Histoire du pays.
  • La Sierra de Guadarrama : 1h à 2h de bus (départ depuis plusieurs gares routières). Madrid est entourée de montagnes au nord, idéal pour aller randonner à la journée ! La Sierra de Guadarrama culmine à plus de 2 000m et se découvre via différents itinéraires (plus ou moins faciles). En hiver, les sommets sont souvent enneigés. Découvrez les plus belles randonnées à faire autour de Madrid !

Retrouvez tous les sites d’intérêt autour de Madrid (à moins d’1h30 de route) :

Madrid possède un excellent réseau de bus, qui permet de se déplacer un peu partout dans la communauté autonome. Les départs s’effectuent depuis plusieurs gares routières dans le centre-ville et à des prix très abordables (moins de 15 € l’A/R). Les trains Cercanías desservent aussi de nombreuses villes, à prix réduit.

📅 Que faire et visiter à Madrid selon la saison ?

Si vous êtes hispanophone, je vous recommande de jeter un œil à Madrid Secreto et Time Out Madrid pour se tenir informé de l’actualité culturelle. Sinon, voici les principaux événements à Madrid, par saison :

❄️ Hiver :

  • Les illuminations de Noël (décembre/janvier) : les artères principales ainsi que le parc du Retiro retrouvent leurs décorations annuelles.
  • Naturaleza Encendida (décembre/janvier) : pendant les fêtes de fin d’année, le jardin botanique royal se pare de structures lumineuses. Événement pour les petits et les grands !
  • Les amandiers en fleurs (février) : les innombrables amandiers du parc de Quinta de los Molinos sont en fleurs. Comme un air de Japon en plein Madrid !
  • Journée internationale des droits des femmes (8 mars) : des dizaines de milliers de personnes manifestent dans les rues de la capitale.

🌸 Printemps :

  • Semana Santa (avril) : les festivités catholiques prennent place dans tout le centre-ville. Le soir, on peut observer des processions plus ou moins grandes : la plus impressionnante passe par Gran Via et attire une foule monstrueuse. Consultez le programme des processions de la Semaine Sainte à Madrid.
  • C.A.L.L.E Lavapies (mai) : festival de street art à Lavapies, pour mettre en avant les boutiques de quartier.
  • Pinta Malasaña (mai) : festival de street à Malasaña, dans le même genre que celui de Lavapies.
  • San Isidro (13 au 16 mai) : patron de Madrid, on célèbre la San Isidro avec des concerts, spectacles de danse traditionnelle et feux d’artifice.
  • Tren de Felipe II (mars à fin juin) : un train historique qui relie la capitale au site de El Escorial, connu pour son imposant monastère. La visite peut se faire à la journée (1h depuis Madrid).

🌻 Été :

  • Se baigner dans un des lacs artificiels (tout l’été) : plusieurs lacs sont accessibles en bus, autour de Madrid (dont le pantano de San Juan).
  • Les concerts de musique classique au Retiro (tout l’été) : tous les dimanche midis en été (gratuit, sans réservation). Les concerts ont lieu au niveau du kiosque à musique, au nord du parc.
  • La Gay Pride (El Orgullo) (juin/juillet) : la plus grande Gay Pride d’Europe a lieu à Madrid, avec la marche des fiertés et s’accompagne de divers événements dans l’hypercentre (notamment à Chueca).
  • Les champs de lavande de Brihuega (juillet) : à 1h30 de bus depuis Madrid, des champs de lavande s’étendent à perte de vue.
  • Fêtes de La Paloma (août) : des fanions décorent certaines rues (comme celle del Oso) et des spectacles de danse traditionnelle espagnole sont organisés dans les quartiers de La Latina et Lavapies.
  • Veranos de la Villa (août) : une multitude de concerts (tout style de musique) a lieu en plein air. Événement gratuit mais sur réservation (les places partent vite).
  • Observer les Perséides à Casa de Campo (août) : ces pluies d’étoiles filantes sont visibles chaque année en Europe.

🍂 Automne :

  • La transhumance (octobre) : des milliers de moutons et leurs bergers déambulent dans l’hypercentre, dont Gran Via. Moment totalement insolite !
  • Madrid Luz (octobre) : lancé en 2021, cet événement célèbre l’inscription du Retiro et du Paseo del Prado au patrimoine mondial de l’UNESCO. Plusieurs œuvres jouant avec la lumière sont disséminées dans le centre-ville.
  • Tapapies (octobre) : en plus de nombreux concerts organisés, une centaine de bars et restaurants à Lavapies offrent à boire (souvent de la bière) pour chaque tapas achetée.
  • Les couleurs d’automne (généralement en novembre) : à admirer dans les jardins royaux d’Aranjuez (1h de Madrid) ou au Castañar de El Tiemblo (une forêt de châtaigniers centenaires, à 1h30 de la capitale).

J’espère que ce guide vous aura aidé à organiser votre séjour à Madrid ! 🙂

4.8/5 – (6 votes)

Partager l’article sur :

chloe first step away

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *